26/11/2013

The Beatles : le LP Revolver

Quand les Beatles en finissent avec leurs derniers engagements américains, sort en Angleterre leur nouvel album intitulé REVOLVER. Sur la pochette figure un collage de photos en n/b de style psychédélique, oeuvre de Klaus Voorman, leur vieux copain de Hambourg. Le disque continue sur la lancée de RUBBER SOUL, en amplifiant ses changements manifestes, son avant-gardisme et sa maturité. REVOLVER est conçu comme un disque où les chansons se suivent sans interruption. Il débute par une nouvelle contribution de George Harrison qui s'en prend au fisc dans une brillante chanson intitulée Taxman. Dans I Love You, il reprend de nouveau le sitar. Paul a écrit une nouvelle chanson dans un style de musique classique, interprétée par un octuor à cordes, Eleanor Rigby, une ode à la solitude. Il a aussi composé une autre mélodie mémorable, Here there and everywhere ainsi qu'une excellente démonstration de soul music, Got to get you into my life. Ressortent aussi And your bird can sing, composée par John et Yellow submarine, petit retour en enfance offert par Paul et George Martin. Le disque s'achève sur Tomorrow never knows, une chanson étrange et sophistiquée de John, dans un style surréaliste, construite autour d'une seule note et dont le titre, pour lui retirer toute connotation dramatique, s'inspire d'une expression habituelle de Ringo, comme A hard day's night (la nuit d'une dure journée), un autre de ses leitmotivs. Tomorrow never knows est un brusque coup de barre dans la musique des Beatles, annonciateur de ce qui va se produire par la suite.

REVOLVER est aussi le premier disque que les Beatles ont pu enregistrer dans une atmosphère plus détendue. Le groupe vient de décider d'abandonner la scène en raison de la pression insupportable des tournées et parce que, les cris des fans couvrant leur musique, il se trouvaient de moins en moins bons en concert. Maintenant ils disposent de temps et les studios Abbey Road deviennent leur seconde maison. Ils ne sont plus obligés d'écrire des chansons à toute allure, sur la banquette d'une camionnette ou dans une chambre d'hôtel.

Ils peuvent maintenant s'amuser en studio, rechercher, se livrer à des expériences. Le résultat sera l'abandon définitif des chansons d'amours adolescentes de leur première époque, en même temps qu'une maturité sensible des textes. Travailler en studio représente finalement un grand progrès pour les Beatles : de nouvelles possibilités s'offrent à eux et beaucoup de barrières tombent. REVOLVER est un disque superbe et surprenant mais ce n'est que l'annonce de la grande oeuvre qui commence à mûrir autour d'un personnage imaginaire, Sergeant Pepper qui marquera l'ère de l'époque psychédélique...

http://youtu.be/lWAl5V-SiKQ (Taxman) http://youtu.be/-LOgMWbDGPA (Eleanor Rigby)

Beatles lp revolver jpeg.jpg

17:35 Écrit par hello again naturally: 2006-2016 dans années 1960, années 60, George Harrison, John Lennon, Paul McCartney, Ringo Starr, THE BEATLES, THE BEATLES BELGIAN HOME PAGE, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : revolver |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.